Publié par 2 commentaires

Magie & église catholique

croix de Jésus

Le mot magie est issu du latin magia, qui trouve même sa source dans mageia en grec qui signifie religion des mages perses ou sorcellerie. À chaud, comment même peut-on penser à associer ces notions, la magie, l’église, le catholicisme. Communément, ce serait un blasphème, mais si on approfondissait les réflexions, ne peut-on pas supposer un lien entre ces différentes sciences ? Les similitudes entre les pratiques de la magie et les habitudes de l’Église catholique peuvent permettre de dire que tous les deux sont le fruit d’une forte croyance en une force surnaturelle. En effet, tant la religion catholique que la magie sont autant de conviction spirituelle. L’accomplissement ou non d’un acte, par magie ou par croyance en Dieu part d’un acte de foi.

Magie et église catholique, des principes opposés

Les principes de l’Église catholique sont stricts là-dessus, l’adhésion à une tout autre pratique au-delà de la prière est considérée comme de l’idolâtrie, ce serait vénérer un autre dieu ; or, c’est un péché énorme que de se tourner vers une autre force. A contrario, il est évident que la pratique de la magie ne vient pas de la religion. Cette dernière a critiqué la magie depuis les premières idées chrétiennes.
La magie est sollicitée dans l’objectif d’accomplir quelque chose, un souhait, un miracle. En se servant d’une force quelconque et en y mettant de la foi, il se produit exactement ce qu’on souhaite. En se penchant sur le sujet, on se demandera : mais n’est-ce pas d’ailleurs la même chose en religion ? Comme dans la religion, nous nous remettons à Dieu pour qu’il puisse accomplir nos souhaits. Mais alors, Dieu et la magie sont-ils en concurrence pour démontrer lequel des deux est meilleur ?
L’Église catholique admet l’existence d’autres forces surnaturelles qui permettraient à l’homme de faciliter sa vie en lui offrant tout ce qu’il veut, mais elle ne peut l’encourager. L’église apprend l’homme à prier, à se fier aux desseins de Dieu et avoir foi en ce dernier. Par ailleurs, pour l’Église catholique, la magie est tout simplement une force diabolique qui défie la religion.

Magie et église catholique, une histoire de techniques

La pratique de la magie commence par la transmission des connaissances d’un père considéré comme « maître » vers son apprenti. Ensuite, ces connaissances s’accompagnent de l’apprentissage de plusieurs domaines inhérents à la magie, à titre d’exemple, l’occultisme. On peut très bien considérer ces thématiques comme un domaine d’étude, donc impliquant forcément des méthodes, des techniques à maîtriser. Par ailleurs, les qualifications de l’apprenti sont non négligeables ; ainsi, des critères cognitifs sont surement requis.
À côté, la religion est elle aussi faite de techniques et de pratiques ; pour prier, Jésus préconise de s’enfermer dans un endroit paisible afin de se concentrer au maximum et de puiser le Saint-Esprit, qui lui servira de guide ; on retracera également dans la bible des consignes pour formuler une bonne prière : d’éviter de faire des doléances longues et complexes, car Dieu même sait ce que méritent ses croyants. Par-dessus tout, Jesus a formulé une prière référence pour ses apôtres.

Magie et église catholique, des fondements similaires

Généralement, une science possède toujours un support qui lui sert de référence, de balise et dans lequel on trouve réponse à tout. La magie se sert du grimoire, ce dernier est un livre qui révèle des recettes de magie, c’est un peu le manuel de la magie, et il fait également office de livre d’éducation pour les magiciens. Nul besoin de réfléchir, la bible est au chrétien, ce que le grimoire est au magicien. La bible, elle, est le témoin de la grandeur de Dieu. Elle révèle les paroles du Christ, ses accomplissements et par-dessus tous ses règlements pour vivre épanouie sous la bénédiction de Dieu. Les magiciens et les chrétiens sont donc conditionnés par un document de référence qui leur sert de guide.
Au-delà de l’écrit, la foi est importante ; pour le magicien, croire en sa force et en sa puissance est une arme, on ne peut pas non plus exclure ses croyances en une force surnaturelle qui le pousse à y croire.
Quant aux chrétiens, comment peut-on concevoir de discuter avec un Dieu que l’on ne voit pas, comment peut-on penser à formuler des souhaits sans avoir la preuve de l’existence de Dieu ?
En bref, la magie et l’Église catholique utilisent toutes les deux des fondements solides et partagés autour de la communauté.

Peut-on être magicien et croyant catholique ?

L’Église catholique n’a jamais obligé l’être humain à adopter la religion, elle laisse l’individu libre de son choix, mais lui garantit un meilleur bien-être grâce à la force encourageante de la prière.
Il existe plusieurs types de magie, pour beaucoup, l’alibi serait qu’il pratique une magie blanche qui fait focus sur l’aspect positif des choses. À titre d’exemple, la magie blanche est utilisée en amour ou dans le cadre professionnel. Or, l’Église catholique à ce sujet prédit qu’il est inutile de forcer l’amour, car toute personne est déjà destinée à une autre, ou il est déplacé de forcer son adhésion au sein d’une structure, par exemple, car Dieu a des projets beaucoup plus impactant et nécessitant son engagement.
À côté, la magie noire est ce qu’on craint le plus, il n’y a pas de doute qu’il s’agisse de magie à finalité négative. Parfois, les magiciens font même appel à des esprits malicieux qui réaliseront un sort. L’Église catholique qualifie donc la magie noire de sorcellerie.
On peut en tirer que le christianisme est un choix, de même pour la magie ; s’il est encore envisageable de prononcer des incantations, sans dépraver la société ni causer de tort à l’Église catholique, on peut envisager de rapprocher les deux sciences pour pouvoir se dire que les principes sont les mêmes, la croyance et la foi sont pour les deux, des notions de base.

2 réflexions au sujet de « Magie & église catholique »

  1. Super article, tout concorde presque mais j’ai un doute sur le fait que l´église considère seulement la magie noir comme sorcellerie et non la magie blanche car en fesant des recherches plusieurs écrit prétendent que la magie blanche est aussi de la sorcellerie et contraire à dieu car elle change le cour des choses et pour eux c’est s’approprier la puissance divine. Après ce ne sont que des sites chrétiens sur lesquel j’ai vu ca , évidemment je ne suis pas d’accord avec eux. Merci pour ce super article

  2. salut;suis en rdc je desir obtenir un grimoire pouvant m aider a atteindre une reussite financiere et vpour attraction d une multitude des clients.cela est possible!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.