Publié le Laisser un commentaire

Les monstres du Carnaval d’Evolène

monstre-empaille

Evolène est un petit village Suisse qui se trouve dans les montagnes du Valais. Dans ce village typique on y rencontre l’un des carnaval les plus populaires de Suisse. C’est le soir de l’Épiphanie que les festivités commencent et elles durent jusqu’au Mardi gras. Certains historiens prétendent que ces fêtes païennes remontent à la préhistoire mais nul n’en connait véritablement l’origine.

L’une des spécificités de ce carnaval de montagne réside dans la confection de masques monstrueux. Ces masques étaient destinés à chasser les mauvais esprits de l’hiver pour permettre à la saison des cultures et de l’élevage d’arriver, avec le réveil de la nature printanier.

Histoire du carnaval

Dans l’ancienne Babylone existait la fête des Sacées durant laquelle il y avait une inversion des rôles entre les hommes et les femmes, les maîtres et les esclaves. Les pauvres deviennent riches, les petits grandissent. C’est sans doute de là que viennent toutes les traditions des géants que l’on rencontre dans différents carnavals et en particulier dans le Nord de la France.

De grands festins étaient organisés avec le surplus des provisions de l’hiver. Pendant les longs mois des rudes hivers suisses, la population rurale s’était rationné pour passer la mauvaise saison. Les stocks de viande séchées avaient été constitués à l’automne, le foin et la paille engrangés en quantité suffisante pour subvenir à l’alimentation des vaches. La fin de l’hiver est ensuite marquée par un grand banquet populaire.

Les déguisements du carnaval d’Evolène ressemblent un peu à la fête de l’ours que l’on rencontre dans les Pyrénées-Orientales. Des hommes affublés d’un pelage d’ours sont lâchés dans les rues et courent après les jeunes filles. Ils marquent leur proie au visage d’un coup de patte velue enduite de suie. Il s’agit d’un genre de rituel de fécondité.

empaille_hUgbM7
A Evolène on utilise le surplus de paille de l’hiver pour confectionner des déguisements. Les jeunes-hommes du village sont emmitouflés d’un genre de sac rempli de paille pour paraître gras et imposants. Ils portent des masques effrayants et des clochettes habituellement suspendues au cou des vaches. La nuit tombée on les voit sillonner les rues et se jeter sur les passants imprudents à grand renfort de cris et de hurlements terrifiants.

Ces fêtes païennes traditionnelles avaient sans doute lieu fin mars ou début avril, à l’arrivée du printemps. Mais elles furent intégrées au calendrier chrétien qui cherchait à éliminer les traditions d’autrefois pour les remplacer par ses propres rites. Petit à petit, ces fêtes ont donc été décalées entre la période de Noël et celle de Pâques.

Dans de nombreuses régions d’Europe, le Carnaval est prétexte au retour des traditions les plus anciennes et les plus étranges dans une grande richesse folklorique. A Evolène, ce sont les jeunes entre 10 ans et 30 ans qui font survivre cette tradition qui s’inspire à la fois des rites celtes et des fêtes romaines.

Déroulement du carnaval

Le soir du dimanche de l’Épiphanie donne lieu à un défilé de charrettes où les jeunes s’en donnent à cœur joie en agitant les cloches des vaches dans un tintamarre assourdissant. C’est « le réveil » du Carnaval.

On voit ensuite arriver les « peluches » qui hanteront les rues du village toutes les nuits pendant plusieurs semaines. Elles sont déguisées avec un costume composé de peau de chamois, de bouc ou de brebis non tanné et portent un masque en bois surmonté de cornes de bélier ou de bouquetin.

monstre-empaille_4yjDzq

On rencontre aussi les « empaillés » qui sont des monstres habillés d’un sac de jute rempli de paille. Ces derniers ne sortent que le dimanche du carnaval. Ils tiennent à la main un balai qui leur sert à salir les passants effrayés en le trempant dans « la gouille » pour ensuite les éclabousser.

Les « empaillés » représentent l’esprit des ancêtres et des défunts qui hantent la région depuis la nuit des temps. Ils sont affublés d’un masque de diable. Les empaillés sont les personnages les plus impressionnants et les plus emblématiques du Carnaval d’Evolène. Tous ce petit monde se retrouve ensuite autour d’un grand banquet.

Quelques liens pour en savoir plus :
Reportage dans le journal de TF1
Un site sur le carnaval d’Evolène : http://carnaval-evolene.ch/

>>> Lire notre article consacré au monstre marin surnommé « Nessy »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.