Publié le Laisser un commentaire

Nessy de retour ? un monstre marin dans la Tamise

légendes urbaines - loch ness

L’Écosse a de tout temps suscité l’intérêt des férus de paranormal en raison de ses innombrables récits de monstres marins supposés vivre dans les eaux profondes des lacs ou dans les étendus d’eau.
La légende raconte que ces créatures mystérieuses communément appelées« kelpie » ou « chevaux des eaux » auraient la fâcheuse tendance à noyer les touristes égarés.

Le plus célèbre monstre des eaux

Surnommée « Nessy » ou « Nessie », cette créature étrange connue sous le nom de « monstre du Loss Ness » et supposée reposer dans un lac d’eau douce des Highlands en Écosse, est décrite comme un animal aquatique semblable à un serpent de mer géant et mesurant 5 mètres de long, 1 mètre de large et 2 mètres de haut.

Un peu d’histoire

Si le mythe du monstre du Loch Ness est devenu un phénomène mondialement populaire dans les années 1933-1934, les témoignages relatifs au mammifère aquatique ne datent pas d’hier. En l’an 565, un moine irlandais du nom de Saint Columban, sauva l’un de ses fidèles de la mort alors qu’il essayait de traverser le lac à la nage pour tenter de récupérer une barque échouée. Quand un monstre abominable d’une taille impressionnante surgit tout à coup à la surface de l’eau et se jeta sur lui, en poussant des rugissements et en maintenant sa gueule grande ouverte comme pour engloutir sa proie. Saint Colomban fit alors preuve de sang froid et dessina un signe en forme de croix à l’aide de sa main droite, en demandant à Dieu d’intercéder en faveur de la victime. Le moine prit son courage à deux mains et somma le monstre de ne pas causer de mal à son disciple. Contre toute attente, la créature s’exécuta sur le champs.

Nessy refait des siennes

nessie-tamise_cz7FHy Nessy aurait-elle décidé de quitter le lac du Loch Ness pour faire un détour dans la Tamise en plein cœur de la capitale britannique ?
Le 26 mars 2016, un photographe amateur filme depuis un téléphérique une créature de taille imposante, émergeant du fleuve londonien de la Tamise, avant de disparaître dans les eaux troubles. Sur la vidéo, on peut distinguer aisément deux formes sombres flottant à la surface de l’eau avant de s’éclipser, laissant derrière un sillage. S’agit-il d’un cétacé géant de type baleine qui se serait égaré ou sommes nous réellement face à un phénomène relevant du surnaturel ?

>>> Lire notre article consacré au yéti de l’Himalaya

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.