Magie blanche : spécificités

Les spécificités de la magie blanche

pentagramme

La Magie blanche est une branche de la sorcellerie qui prône une utilisation positive des sortilèges et poursuit des objectifs et des effets bénéfiques. Elle bénéficie d’un cortège de savoirs et de techniques qui permettent, à l’occasion de rites occultes, de produire des phénomènes surnaturels destinés à influencer le comportement d’un individu, voire sa destinée. L’intervention d’un magicien blanc peut être une mesure simplement préventive visant à éviter que ne survienne un mal prévisible, quel qu’il soit. Elle offre un éventail de rituels précis, chacun apportant des solutions adéquates pour toutes les problématiques présentes dans l’existence : rituels professionnels, d’argent, de désenvoûtement… La puissante magie permet également de résoudre les difficultés amoureuses, en faisant appel à la magie rouge.

Les règles de la magie blanche

Le don de naissance : le sorcier qui souhaite pratiquer la magie blanche doit pouvoir développer une grande force mentale et posséder un fort magnétisme. Ces dons lui seront particulièrement utiles pour pouvoir agir à distance de manière efficace et atteindre le sujet visé à travers une dagyde, une photo, un vêtement, ou tout autre objet lui appartenant.

Le détachement émotif : il désigne la posture objective que doit nécessairement adopter le mage pour pouvoir conduire des actes occultes efficaces. La pratique régulière de la méditation (plusieurs fois par jour) l’aidera à vider son esprit, à mobiliser ses pouvoirs et à renforcer son mental. Autant d’aptitudes qui appuieront son arbitrage en faveur d’un envoûtement ou de l’inversion d’une situation d’envoûtement.

Le sacrifice : l’existence d’un sorcier est grandement vouée à l’exercice de sa magie, au détriment de ses proches. Sa proximité permanente avec les forces occultes et les nombreux actes rituels qu’il doit effectuer mobilise la majeure partie de son temps et de son énergie, et l’amènent à rechercher le calme ou à s’isoler. Certains processus de préparation pouvant parfois le conduire à plusieurs jours de jeûne consécutifs.

Le lieu d’exercice : la pratique de la magie blanche requiert un espace propice au calme. Les petits bois, les forêts, et plus généralement la nature sont particulièrement bien adaptés à la pratique de rituels. En intérieur, les actes magiques se dérouleront, dans une pièce aménagée et accessoirisée pour la tenue des rites.

Les trois étapes de purification de la magie blanche

Le corps : avant chaque rituel de magie blanche, le magicien doit systématiquement prendre un bain dans lequel il ajoute du sel, des plantes ou des huiles, qu’il choisira en fonction du rite à venir. En plus de procurer une grande détente physique et mentale, le bain présente des vertus hautement purifiantes.

L’esprit : cette étape permet au magicien de vider son esprit et de concentrer ses pensées et son énergie psychique uniquement sur le rite à venir. La pratique de la méditation lente, en position allongée, lui permet également de charger son corps en magnétisme.

Le lieu : le rite doit toujours se dérouler dans un endroit propre et sain, qui doit aussi être purifié avec du sel ou du thym, à l’aide d’un cercle magique.

L’importance du cercle magique

Le rôle du cercle magique : l’anneau de sortilège remplit une fonction primordiale dans le déroulement d’un rite. Il matérialise un espace protégé qui concentre les énergies occultes libérées et fait barrage aux influences extérieures pendant toute la durée du cérémonial.

Réussir un cercle magique : sa circonférence doit être suffisante pour permettre de s’y déplacer aisément. Il peut être réalisé avec du sel, de la terre ou du charbon, concrétisé par la baguette consacrée, ou simplement dessiné du doigt. Il doit entourer l’autel, autour duquel tous les accessoires requis pour la cérémonie sont disposés. On y retrouve les bougies formant le pentacle et les outils rituels symbolisant les quatre éléments : le sel pour la Terre, l’encens pour l’Air, les bougies pour le Feu et la coupe pour l’Eau. Cette dernière accueillera le liquide en lien avec la situation.

Effacer un cercle magique (le bannissement) : il s’agit d’une procédure de fin de cérémonie qui consiste à dissiper les énergies concentrées pendant le rite, en les balayant vers l’extérieur du cercle, pour les aider à circuler librement.