Cercle de protection

Un cercle de protection c’est quoi ?

crop-circleAvant de pratiquer n’importe quel rituel de magie, songez toujours à tracer un cercle de protection sans quoi vous pourrez avoir de gros ennuis. Une fois que vous aurez formé votre cercle protecteur, vous devrez toujours en construire un second, plus petit pour contenir l’entité que vous invoquez. Vous ne la verrez pas nécessairement, mais elle sera contenue à l’intérieur de ce cercle. C’est pour cette raison qu’il s’appelle « cercle de confinement ».

Si vous ne la contenez pas, vous ne pourrez ni la diriger, ni la contrôler. Et plus embêtant : vous ne pourrez pas la faire repartir d’où elle vient. Beaucoup de sorciers amateurs pratiquent des expériences de magie chez eux et se retrouvent ensuite avec des entités des ténèbres qui hantent leur chambre et leur domicile car ils n’ont pas pris les précautions élémentaires pour les faire s’en retourner.

Voici le rituel le plus simple et le plus complet de formation du cercle de protection, rituel qui provient du Moyen Âge…

Formation du premier cercle magique ou cercle de protection

Ingrédients et accessoires :

  • Une boussole
  • De l’encens d’oliban
  • Une bougie blanche (surtout pas de couleur pour le cercle de protection et encore moins noire)
  • Un petit bol d’eau (pas nécessairement de l’eau bénite)
  • Un petit bol de sel de cuisine
  • Une demie tasse de farine
  • Un petit entonnoir

Tout rituel de magie noire commence par la formation du premier cercle magique (appelé aussi cercle de protection). Pour cela on va utiliser la farine. Commencez par délimiter votre périmètre, et tracez un cercle assez large pour que vous puissiez bouger aisément à l’intérieur sans le briser, avec de la farine que vous versez délicatement avec un petit entonnoir. Ce qu’on définit par briser le cercle c’est tout simplement franchir les limites du cercle. Il ne faut jamais franchir les limites une fois le rituel débuté.

Pour votre premier rituel vous ne pouvez pas utiliser d’objets tel qu’une baguette, un couteau ou une épée car ils ne sont pas encore consacrés. C’est donc avec votre doigt que vous allez tracer le cercle dans la farine. Pour les fois suivantes vous aurez une épée ou un couteau que vous réserverez à la pratique de vos rituels. Vous devez tracez le périmètre du cercle en marchant dans le sens des aiguilles d’une montre et en imaginant qu’un mur de lumière se dresse tout autour de celui ci.

Faites le tour de votre cercle à trois reprises en partant et en finissant au nord.

Il vous faut ensuite invoquer les quatre points cardinaux et des éléments qui s’y rattachent. Pour reconnaitre les points cardinaux, l’usage d’une petite boussole peut s’avérer bien pratique.

Pour invoquer les points cardinaux, il est traditionnel de commencer en s’adressant à l’est et de terminer en s’adressant au nord. L’invocation des forces se fait dans le sens des aiguilles d’une montre.

Placez-vous donc vers l’est et, tout en allumant l’encens d’Oliban, dites ceci :

 J’invoque la présence du Gardien de la Tour de l’Est,
Celui qui garde les cieux et gouverne l’air.
Nous t’invitons à te joindre à notre célébration
Et à protéger le périmètre de notre cercle.
Qu’il en soit ainsi.

 

Vous pouvez aussi invoquer la présence des archanges ; pour ce faire, vous devez ajouter le nom des quatre archanges. L’Archange Gabriel est celui de l’Est, l’Archange Raphaël est à l’ouest l’Ouest, Uriel est l’Archange du Sud et celui du nord s’appelle Michael. Si vous faites le choix d’invoquer les archanges il faut alors modifier la formule. Voici un exemple pour le cas de l’invocation du point cardinal de l’Est avec l’Archange Gabriel :

 J’invoque la présence du Gardien de la Tour de l’Est,
Celui qui garde les cieux et gouverne l’air.
J’invoque aussi la présence de l’archange Gabriel
dont les pouvoirs et les forces sont immenses.
Nous vous invitons à vous joindre à notre célébration
Et à protéger le périmètre de notre cercle
En prodiguant vos influences bénéfiques.
Qu’il en soit ainsi.

 

Cette formule sera à adapter pour chaque point cardinal en nommant l’Archange. La suite de ces formules magiques vous est délivrée sous leur forme simple, sans l’appel à la protection des Archanges.

 

Rendez-vous donc face au sud et prononcez les paroles suivantes, en allumant cette fois une bougie blanche :

 J’invoque la présence du Gardien de la Tour du Sud.
Celui qui garde le feu sacré et gouverne cet élément.
Nous t’invitons à te joindre à notre célébration
Et à protéger le périmètre de notre cercle.
Qu’il en soit ainsi.

 

Puis rendez-vous face à l’ouest et prononcez les paroles suivantes, tout en aspergeant cette direction de gouttelettes d’eau :

 J’invoque la présence du Gardien de la Tour de l’Ouest.
Celui qui garde les eaux sacrées et gouverne cet élément.
Nous t’invitons à te joindre à notre célébration
Et à protéger le périmètre de notre cercle.
Qu’il en soit ainsi.

 

Terminez enfin en saluant, face au nord, et tout en lançant une petite pincée de sel dans cette direction, prononcez la dernière invocation en disant :
 J’invoque la présence du Gardien de la Tour du Nord.
Celui qui garde la Terre et gouverne cet élément.
Nous t’invitons à te joindre à notre célébration
Et à protéger le périmètre de notre cercle.
Amen.

 

Formation du cercle de confinement

Pour garder les « esprits » invoqués sous votre contrôle, une fois que le premier cercle est tracé, vous pouvez passer à l’étape suivante, c’est-à-dire à la formation du cercle de confinement. Il ne s’agit pas d’une double protection comme certains pourraient le penser. Le cercle de confinement possède une réelle raison d’exister pour bien séparer les trois mondes parallèles qui vont graviter autour de vous lors du déroulement de votre rituel de magie noire. Ces trois niveaux physiques sont les suivants :

  • Le monde réel que nous connaissons
  • Le monde des ténèbres
  • Le périmètre du rituel qui se trouve coincé entre les deux

Si le premier cercle de protection permet d’assurer l’étanchéité entre le périmètre magique et le monde réel, le second joue un rôle de joint étanche entre le périmètre du rituel et le monde des ténèbres. On pourrait comparer le cercle de protection et le cercle de confinement au joint de culasse d’une automobile. Le joint de culasse assure une séparation stricte entre le circuit d’huile, le circuit d’eau et la chambre de combustion. On comprend donc mieux l’utilité du cercle de confinement et son rôle primordial dans l’accomplissement d’un rituel maléfique car les trois mondes ne doivent en aucun cas se mélanger de la même façon que l’huile ne doit pas passer dans le circuit de refroidissement et l’eau ne doit pas inonder la chambre de combustion. Pour cela, dans le cercle de protection déjà fait, tracez un second cercle plus petit dans lequel vous confinerez les esprits invoqués. Les deux cercles sont imbriqués.

Cette fois vous devez tracer le cercle avec du sel afin de bien le voir, en prononçant les paroles suivantes :
Gandalf_1994

 Par la puissance du sel sacré, je trace ce cercle pour confiner et contrôler toute entité qui viendra à nous. Amen.     

Une fois que le cercle est tracé, prenez soin de ne pas le briser — c’est-à-dire de ne pas y pénétrer — si vous respectez ce commandement, l’entité appelée sera bloquée et ne pourra pas le traverser. Des erreurs irréversibles arrivent trop souvent simplement parce que le cercle de confinement a été brisé. Les conséquences peuvent être dramatiques. Elles conduisent la plupart du temps à accomplir un désenvoûtement de la maison toute entière.

Une fois que vos deux cercles sont délimités et que tous les éléments sont mis en place, vous pouvez invoquer une entité à votre convenance et pratiquer le rituel magique que vous souhaitez.

Le bannissement du cercle consacré

Après avoir accompli votre rituel, vous devez renvoyer les énergies accumulées dans le cercle de confinement. On utilise le terme « banir » pour désigner cette opération qui est malheureusement parfois oubliée par les inconscients qui s’exposent alors à des forces mystiques dangereuses sans même en avoir conscience. Pour cela, faites le tour du cercle de confinement en marchant lentement dans le sens contraire aux aiguilles d’une montre et en prononçant l’incantation suivante :

 Les énergies se dissipent lentement.
Elles retournent à la terre
Et à l’éther d’où elles proviennent.
Avec la puissance des forces de l’univers,
Je bannis ce Cercle Sacré.
Tout est maintenant comme avant.
Amen.

 

Attention, contrairement à ce que vous avez fait lors de sa mise en place, vous devez impérativement commencer par le Nord et terminer par l’Est, sans quoi les esprits de l’eau-delà ne repartiraient pas. C’est parfois le piège dans lequel tombent de nombreux débutants. Mais c’est le genre d’erreur qu’on a du mal à réitérer plus d’une fois… On comprend vite mais il est déjà trop tard…

Le bannissement du cercle de protection

Lorsque ce premier cercle est libéré des énergies, vous devez fermer votre cercle de protection. Commencez par remercier pour leur aide les entités que vous avez appelées en vous adressant en premier lieu à l’est et en finissant au nord.

À chacun des points cardinaux, comme vous l’avez fait au tout début, prononcez l’incantation appropriée. Pour l’est, par exemple, vous direz :

 Nous vous remercions (ici il faut nommer par son nom l’entité ou l’Ange)
Gardien de la Tour de l’Est.
De votre présence et
De votre protection pour ce rituel.
Nous espérons que vous reviendrez
Vous joindre à nous dans un avenir prochain.
Merci.
Amen.

 

Faites de même pour chacun des quatre points cardinaux, en reprenant les formules que vous avez utilisé pour la formation du cercle.
pentagramme-en-feu

Le rituel de dédication

Avant de pratiquer un rituel de magie noire vous devrez aussi effectuer le rituel de dédication afin de porter allégeance aux forces du mal.

Il en existe plusieurs dont certains utilisent des sacrifices d’animaux. Je vous rassure, nous n’irons pas jusque là. J’ai choisi de vous présenter l’un des plus simples et sans doute l’un des plus utilisés.

Ingrédients et accessoires :

  • Une boussole
  • Une bougie blanche, jaune ou rose (mais pas sombre)
  • Cinq bougies noires
  • Une bougie rouge
  • Des aiguilles de pin séchées et réduites en poudre (c’est ce qui s’appelle communément de la poudre de perlimpinpin)
  • Un morceau de charbon de bois
  • De l’encens d’oliban
  • Une tunique noire (ou une tenue noire quelle qu’elle soit)
  • Un bol de sel de cuisine (pour tracer le cercle)
  • Une coupe d’eau (pour tracer le cercle)
  • Une coupe de vin (ou de jus de fruits)
  • Une baignoire ou une douche

Quelques conseils pratiques :

Disposez une bougie noire au centre de votre plan de travail.

Une fois cela effectué, disposez les quatre autres à chacun des quatre points cardinaux. La boussole peut vous aider à trouver le nord.

Placez la bougie rouge au centre de l’autel de dédication, à coté de la bougie noire.

Au cours du rituel de dédication, vous allumerez chacune de ces bougies en respectant une séquence précise qui cette fois ne correspond pas au sens des aiguilles d’une montre.

Sur votre espace de travail, placez une coupe de vin (ou de jus de fruits). Elle vous servira plus tard à porter un toast aux esprits invoqués.

Le rituel :

C’est la dernière étape de préparation avant que vous exécutiez le rituel que vous avez choisi de faire. Elle est essentielle pour pouvoir libérer votre esprit et vous préparer mentalement au rituel que vous allez célébrer. Alors ne bâclez pas la dédication !

Placez vos vêtements noirs à côté de la baignoire. Ensuite faites-vous couler un bain (ou prenez une douche), après avoir pris soin d’éteindre les lumières et d’allumer une bougie blanche (ou de couleur claire) afin de vous libérer l’esprit, de vous purifier l’âme et de vous placer dans l’esprit du rituel. Détendez-vous. En sortant de l’eau, habillez-vous silencieusement. Vous ne devez porter aucun sous-vêtement sous votre tunique ou votre robe et vous devez garder les pieds nus car il s’agit d’un symbole d’allégeance aux forces que vous vous apprêtez à invoquer.

Cette recette de dédication est présente sur d’autres sites mais avec quelques variantes. Par exemple certains utilisent une bougie noire lors des préliminaires pour bien se mettre dans l’ambiance et compte tenu du fait que l’on va pratiquer de la sorcellerie noire. En magie blanche on utilise une bougie blanche. Mais en réalité il est faux et peut-être même un peu dangereux d’utiliser une bougie noire dans la phase de purification. Cette phase est destinée à faire le vide, à se détendre, à se relaxer. Il n’est donc pas encore question d’y mêler des symboles obscures, bien au contraire.
Commencez par tracer les deux cercles — de protection et de confinement — précédemment décrits.
Une fois cette opération effectuée, asseyez-vous par terre, les jambes croisées, et concentrez-vous sur ce que vous allez faire et sur ce pourquoi vous avez décidé de vous consacrer aux forces obscures. Votre concentration ne doit être perturbée par aucun bruit, c’est pourquoi les pratiques de magie noire sont souvent réalisées la nuit.

Dès que vous vous sentirez prêt, relevez-vous et tendez les bras vers le ciel, demandant dans vos propres mots, l’aide des Puissances des Ténèbres afin que votre allégeance soit acceptée.
Vous pouvez rebaisser les bras. Prenez une grande inspiration et expirez lentement à quelques reprises.
Vous allez pouvoir commencer à allumez les bougies qui seront ainsi le symbole de l’énergie qui entre en vous. Pour ce faire, prononcez l’incantation ci-dessous d’une voix ferme et puissante en même temps que vous allumez en premier la bougie rouge placée au centre :

 Que mon âme soit baignée par les vagues bienfaisantes
De l’amour et de l’obscurité qui s’éveillent en moi.
Que je sois submergé par une vision des temps anciens
Où le savoir sacré baignait le monde
Et que j’en apprenne les secrets.    

 

Dirigez-vous vers la bougie placée à l’est. Allumez-la en proférant ceci :

 Que mes mains soient bénies par l’élément de l’Air.
Que son souffle m’apporte la clairvoyance.
Que l’Air sacré ouvre mon troisième œil
Et me permette de reconnaître mes dons psychiques.

 

Allez vers la bougie placée à l’ouest. Allumez-la en prononçant ces paroles magiques :

 Que les larmes qu’apportent les rimes et les écrits
Soient exemptes de ma vie grâce à l’élément de l’Eau
Qui baigne toute chose.
Qu’il me soit permis de plonger dans l’océan
De cette Eau sacrée qui donne la vie et la connaissance.

 

Dirigez-vous vers la bougie placée au nord. Allumez-la et dites :

 Que la joie vibrante de la vie qui croit m’habite
Et que toutes les créatures servent mes buts et mes désirs.
Que le chant du cycle incessant de la vie
Se perpétue en moi maintenant et pour toujours.

 

Allez maintenant vers la dernière bougie placée au sud. Allumez-la en disant :

 Que les flammes sacrées m’imprègnent de leur ardeur.
Et qu’en moi brille le jeu sacré du dévouement.
À mes instincts et à mes désirs.
Que l’élément du Feu m’assiste
Dans ma quête de connaissances et de savoir caché.

 

A ce stade il vous reste encore une dernière bougie noire : celle qui se trouve au centre à côté de la bougie rouge. Cette bougie symbolise les Ténèbres. Les paroles à prononcer en l’allumant sont les suivantes :

 Par la puissance de la Terre, de l’Air, de l’Eau, du Feu
Sous le regard bienveillant des Ténèbres
Je parle de ce que je vais devenir
Je dédie mon existence aux Ténèbres
Afin de connaître et de comprendre leurs secrets
Pour mon plus grand bien
Et l’accomplissement de ma destinée.

 

Levez maintenant vos bras vers le ciel et récitez cette incantation magique :

 Je t’invoque toi, Lilith. Grande Déesse méconnue.
Mère de tous ceux qui adhèrent au principe ancien des Ténèbres.
Afin que tu me permettes de faire partie du groupe de tes enfants chéris.
Ô toi, belle et grande déesse que l’on connait sous les noms
De Lilith, Asthartée, Hécate, Mélusine, Lilith, Isis
Et bien d’autres encore, je t’implore de m’accorder cette faveur ultime
D’être à ton service pour la vie.
Je promets de suivre les édits de ta Loi qui sera aussi ta mienne.
Je promets de vivre selon le précepte sacré.
Fais ce que bon te semble.
Ô toi, qui es la reine incontestée de tous ceux qui pratiquent la voie de la Gauche.
Accueille-moi.
Je t’ouvre mon âme afin que tu puisses juger de la véracité de mon serment.
Amen.

 

Asseyez-vous quelques instants pour savourer le prononcé de votre jurement de dédication.

Prenez votre coupe de vin. Buvez lentement à la santé du Prince des Ténèbres et de ses acolytes, en savourant chaque gorgée, et remerciez-les d’avance pour l’aide qu’ils vous apporteront pour la suite de votre rituel.

Les plus attentifs d’entre-vous se demandent peut-être à quoi sert le charbon de bois. C’est tout simplement pour faire bruler l’encens dessus. Je vous conseille de l’encens de forme conique. Il sera posé sur le charbon de bois brisé en petits morceaux et allumé pour faire quelques braises. On peut commencer dès le départ du rituel de dédication par allumer l’encens. Tout comme le bain et la bougie claire, l’encens n’est pas réellement lié à la formule magique mais il sert simplement à se vider l’esprit, à se détendre et à se préparer psychiquement à la suite du rituel magique.

Et concernant la poudre de pin vous l’utiliserez quand bon vous semble durant le rituel en lançant quelques pincées sur le charbon en braises. Tout comme l’encens, son utilité est de produire une odeur agréable qui permet de mieux se détendre.