La magie du sexe

Pleins feux sur les rites de la magie sexuelle

Cliquez ici pour découvrir nos rituels de magie rouge

La magie sexuelle existe depuis des temps immémoriaux, et ce dans bon nombre de civilisations. D’ailleurs, tout porte à croire qu’il s’agit d’une pratique rituelle qui n’a pas vocation à disparaître de sitôt. Contrairement à bien des idées reçues, la magie sexuelle n’est pas l’apanage du mal puisqu’elle peut également être utilisée à des fins positives.

Il faut savoir qu’il existe un courant qui s’inspire directement de certains rites vaudou. N’en déplaise aux amateurs, cette forme de magie sexuelle est régie par des rituels très stricts. Du reste, toute modification ou tentative de personnalisation implique des conséquences dont les effets peuvent être plus ou moins sévères. C’est la raison pour laquelle la magie sexuelle n’est pas à prendre à la légère, n’est pas sorcière qui veut !
magie-sexuelle_Qt3fB5

Un rituel de magie sexuelle a pour objectif de canaliser les énergies dans l’optique d’utiliser cette force à des fins bien particulières. À ce propos, il est nécessaire de prendre conscience que dans certains peuples, des couples peuvent prendre part à des ébats sexuels collectifs dans le but de démultiplier les énergies.

Il est à noter que dès qu’il est question de magie sexuelle, il n’est pas rare que l’on songe tout de suite aux incontournables Daïnes mauriciennes. Ces sorcières ou grandes prêtresses récupèrent l’énergie sexuelle à la faveur de leurs invocations et la transforment en une redoutable puissance magique. La cérémonie est dirigée par la grande Daïne, il peut être question d’actes sexuels en couple ou de masturbation.

La tradition exige que les sorcières enseignent à leurs filles les différents rites et toutes les subtilités de la sorcellerie dès qu’elles parviennent à un âge adapté.

Si la pratique de la magie sexuelle perdure à travers les siècles et les siècles, c’est avant tout parce qu’elle se transmet de génération en génération à l’instar d’un flambeau qui semble bel et bien voué à ne jamais s’éteindre…

Banniere pub

Fonctionnement et principes

Chacun d’entre nous possède des forces électriques et magnétiques à l’intérieur de lui, et, comme un aimant, nous exerçons des forces d’attraction et de répulsion …
Entre amants, la force magnétique est particulièrement puissante et son action a un effet de grande ampleur.

La magie sexuelle se réfère à une science ancienne qui était connue et jalousement protégée par les plus purs des êtres humains, les plus spirituellement avancés. Le but et l’objectif de cette science est la mobilisation et la perfection de nos forces sexuelles.

Dans les temps anciens, le prêtre était toujours accompagné d’une prêtresse, car ils représentent les forces divines à la base de toute la création : le masculin et le féminin, le Ying et le Yang.

Malheureusement, le terme de « magie sexuelle » a été souvent mal interprété par des personnes qui se trouvaient dans l’erreur. On ne peut s’empêcher de penser à Aleister Crowley qui préconisait une foule de pratiques dégénérées plus ou moins perverses. Ces philosophies, théories et pratiques conduisent bien souvent au seul asservissement de la conscience, au culte de la luxure et du désir, à la décadence de l’humanité.

La vraie magie sexuelle est la canalisation naturelle de nos forces latentes pour les rendre actives tout en restant en harmonie avec la nature et le divin.

La magie sexuelle, le Maïthuna, est basé sur les propriétés polaires de l’homme et la femme, qui, sans aucun doute, ont leurs éléments actifs dans le phallus et l’utérus. Les fonctions sexuelles dépourvues de toute spiritualité et de tout amour ne sont qu’un seul pôle de la vie. Le désir sexuel et le désir spirituel sont des fonctions mystiques à part entière qui complètent les fonctions physiques. On obtient ainsi les deux pôles de l’aimant et un érotisme sain et créatif.

Le corps physique est comparable à une âme qui s’est matérialisée. Il ne s’agit pas de quelque chose d’impur ni d’un élément pécheur comme l’ont supposé certains auteurs de l’époque médiévale qui préconisaient un ascétisme absolu. En contrepoint à cet ascétisme radical, avec son caractère qui nie la vie, la magie sexuelle apparaît comme par enchantement l’ascèse révolutionnaire de la nouvelle ère du Verseau : le mélange intelligent de ce qui est sexuel et de ce qui est spirituel. Le résultat de la fusion de l’enthousiasme spirituel avec le désir sexuel est littéralement magique.

Selon Samaël Aun Weor, il serait « urgent, inévitable et indispensable de nous émanciper du cercle vicieux de l’accouplement vulgaire et de pénétrer consciemment dans la sphère glorieuse de l’équilibre magnétique. »

jardin-delices_XAWkBu
Le Jardin des Délices (détail), Jérôme Bosch, vers 1480