Démonologue : un métier insolite

Les démons et les mauvais esprits : comprendre d’où ils viennent, comment ils fonctionnent, qui est leur chef et quel est leur but ? Le métier de démonologue peut paraitre insolite et pourtant il existe depuis des siècles. Pour mieux assimiler ce métier, il faut d’abord comprendre la discipline et les différentes facettes qui le composent.

demonologie

Comprendre ce qu’est la démonologie et le métier de démonologue

La démonologie est une science destinée à étudier les anges déchus à travers différents textes religieux ou littéraires. Elle existe dans plusieurs religions comme le bouddhisme ou l’islam, mais l’étude a été plus développée et formalisée dans le judaïsme et le christianisme. Les démonologues se basent sur les textes sacrés de la Bible, de la Torah, du Coran ou encore du Talmud, mais également sur des légendes, ou encore sur des traditions orales qui se sont transmises de bouche à oreille.

Expliquer l’inexplicable, grâce à une imagination, des faits ou une théorie relève du paranormal. Toutefois, la démonologie est un sujet complexe, multiforme, incohérent et imprécis. C’est peut-être la cause de sa pérennité puisque jusqu’alors, aucune solution tangible n’est encore à portée de main, ni pour prévenir ni pour guérir. La guerre entre le bien et le mal est presque éternelle parce qu’aucune des deux parties ne s’avoue vaincue et continue de combattre pour l’éradication de l’autre, sans grand succès, hélas.

Pour prouver à l’humanité l’existence des démons, le démonologue a pour objectif en premier lieu de classifier les démons selon leur hiérarchie. Il exerce également son métier pour connaître l’histoire des démons et comprendre leurs modes opératoires et enfin savoir les distinguer pour mieux les discerner. Comme tout empire, chaque démon dispose d’une fonction qui lui est propre et de caractéristiques spécifiques.

À l’issue de ses études, le démonologue doit être capable de définir si un cas est l’œuvre d’un démon ou pas. Être démonologue ne signifie en aucun cas être un exorciste. Toutefois, dans certaines situations, il peut opérer avec des prières, mais dans des cas plus graves comme les possessions, l’exorcisme est pratiqué.

banniere magie noire

Comment un démon peut-il agir sur une personne ?

Comme un démon n’a pas le pouvoir de mettre fin à la vie d’un humain directement, il manifeste sa présence sous différentes formes comme la tourmente. Il prend possession du corps et pousse sa victime à commettre un meurtre ou un suicide, indépendamment de sa volonté. Et comme il n’est pas souvent visible, d’un point de vue médical, ces gestes sont souvent qualifiés de troubles psychologiques ou physiques. Les maladies peuvent résulter d’une cause naturelle ou être infligées par les démons.

Les mauvais esprits ont recours à de nombreux pièges pour échapper aux contrôles des démonologues, néanmoins, les personnes ayant certains de ces symptômes ne sont pas forcément sous l’emprise des démons. Il est tout de même bon de signaler qu’un démon est rusé, il peut être silencieux lors d’un examen et ne se manifester que lorsque le danger qui le menace n’est pas dans la proximité immédiate.
Généralement, ces princes des ténèbres réagissent violemment à tout ce qui est en rapport avec Dieu. Du coup, les crises du possédé doublent de violence et peuvent être destructrices pour son hôte.

Les démons et leur hiérarchie

Deux types de hiérarchie sont établis : la première relève d’un mage égyptien qui a vécu au XIVe siècle. La seconde vient d’un démonologue et occultiste du XIXe siècle.
Abramelin le Sage, le mage égyptien, classifie Lucifer, Satan, Léviathan et Bélial comme les principaux princes des enfers. Bélzebuth, Ariton, Asmodée, Paymon, Amaymon, Astaroth, Orias et Magot comme les sous-princes.

Collin de Plancy, le démonologue, lui, les compare à un gouvernement. Il recense dix grandes autorités et princes : Proserpine, Lilith, Pan, Léonard, Belzébuth, Eurynome, Pluton, Moloch, Satan et Baalberith. Le trésorier Astaroth, le général en chef Baal et le grand amiral Lévithan, quant à eux, règnent sur les ministères.

Les principaux démons recensés par les démonologues

À en croire les textes, il est quasi impossible de calculer le nombre de démons existants. Du chef des démons au commandant des légions en passant par le grand chancelier, il est difficile de tous les citer. Toutefois, il existe des principaux princes des ténèbres ou archidémons, jugés les plus importants selon leur fonction, dont voici quelques-uns :

    •  Satan : le roi des démons. Appelé le Diable, il n’est autre que l’opposant de Dieu.
    •  Méphistophélès : le second de Satan.
    •  Lucifer : un des princes des ténèbres et démon de la lumière astrale.
    •  Samaël : Il représente l’Ange de la Mort, il est le dieu poison et le prince des airs.
    •  Python : il est le démon de la prophétie et de la révélation.
    •  Mammon : classifié comme étant le démon de l’avarice et de l’égoïsme sur la poursuite du profit.
    •  Lillith : étant la première femme d’Adam, elle est la princesse des démons.
    • Belzébuth : prince des enfers.
    • Belphégor : le démon de la paresse.
    • Bélial : le démon de la fourberie ou de la perfidie.
    •  Abbadon : le démon destructeur également qualifié d’ange exterminateur.
    •  Asmodée : le démon du péril et de la luxure.

La liste s’étend presque à l’infini, puisque selon les statistiques, jusqu’à maintenant les recensements affichent plus de 900 démons encore actifs. La discipline, au niveau du christianisme, ne cesse de découvrir d’autres entités relatives à l’esprit malin. Ce nombre est donc susceptible de gonfler avec le temps.
Il est à noter que le démonologue, en tant que tel, ne peut vaincre le mal. Sa fonction doit donc être complétée par celle d’un exorciste. Ce duo ne peut malheureusement pas mettre un terme définitif aux dégâts occasionnés par la possession démoniaque, puisque les démons ne meurent pas et perpétuent leurs actions malveillantes ailleurs, à travers d’autres nouvelles victimes.