Le satanisme

Les fondements du satanisme

Les livres sataniques

satanisme_tqMXTx

Le satanisme repose sur plusieurs livres qui constituent la Bible Satanique. Le premier d’entre eux est le Livre de Satan. Il a été écrit pour contrebalancer le fait que le diable ait été attaqué de tous temps par les adorateurs des dieux. Le Prince des ténèbres n’a jamais eu le droit de parole pour exprimer ses idées comme peuvent l’avoir les autres divinités par l’intermédiaire des prophètes et des différentes églises. Il est pourchassé par les hommes depuis la nuit des temps pour être réduit au silence.

Les adorateurs du diable ne disposent d’aucun véhicule de propagande comme peuvent en avoir les religions. Pourtant, ces dogmes religieux n’ont pas toujours été très propres par le passé et peuvent se venter d’avoir accompli des actes diaboliques au nom de Dieu.

Le satanisme tire son idéologie de l’enfer : les flammes de l’enfer brûlent et purifient.

Le livre de Satan s’appelle également La Diatribe Infernale. Il dicte certaines lois qui sont en parfaite opposition avec les 10 commandements du christianisme.

Le second livre satanique est le Livre de Lucifer, ou Livre de la Connaissance. Lucifer était à l’origine un dieu romain qui représentait l’esprit de l’air. Il était porteur de la connaissance. La religion chrétienne, à ses débuts, l’a transformé en entité du mal pour pouvoir implanter son propre dieu. Toutes les divinités polythéistes y sont passées.

Pour le Sataniste, « Dieu » est considéré comme une simple puissance d’équilibre de la nature, une force de l’univers. Dieu n’est pas le créateur mais, au contraire, ce sont les hommes qui se sont créé des Dieux de toute pièce. Toute religion de nature spirituelle est invention de l’homme. Il a créé un système complet de Dieux avec ni plus ni moins que son cerveau humain. Dieu a été inventé par l’homme pour satisfaire son égo. L’homme a ensuite instauré les cultes qui vont avec. Dieu a le droit de faire tout ce que l’homme s’interdit de faire lui-même. Et ensuite l’homme le fera, mais au nom de Dieu. On ne peut donc pas accuser l’homme de toutes les atrocités commises lors des guerres de religion.

Les 7 péchés capitaux le l’église chrétienne sont : la gourmandise, l’envie, l’orgueil, l’avarice, la luxure, la colère, et la paresse. Le satanisme préconise l’indulgence envers chacun de ces péchés qui conduisent tous à des gratifications, à des stimulations, physiques, mentales ou émotionnelles, à un bien être. En résumé : il n’y a pas de mal à se faire du bien. Même la colère n’est pas considérée comme un péché. La devise du sataniste est la suivante : « Si quelqu’un te gifle la joue droite, rend lui un coup de poing sur sa joue gauche ». Ca correspond au premier instinct de tout être vivant qui est l’instinct de survie. Le second instinct est celui de se reproduire. Ce que l’Eglise qualifie de péché originel.

Une philosophie d’émancipation

Le Satanisme est basé sur une philosophie d’émancipation. Il existe pour servir les besoins de l’homme. Mais pourquoi l’avoir appelé Satanisme ? Pourquoi ne pas lui avoir donné un nom comme « Humanisme » ?
L’humanisme existe déjà mais n’est pas considéré comme une religion car l’humanisme ne dispose pas de cérémonies ou de dogmes. Le satanisme, au contraire, regroupe toutes ces choses, ainsi que des rituels. Le Satanisme diffère malgré cela grandement de toutes les religions, qu’elles soient bibliques, coranique ou de la Tora. Le satanisme se différencie également de toutes ces « magies blanches » ou des sectes mystiques, aussi diverses soient-elles, qui grouillent en notre monde. Satan représente l’opposition à toutes les religions qui condamnent l’homme pour ses instincts naturels. Satan était, paraît-il, à l’origine, un ange dont le devoir était de rapporter les délinquants humains à « Dieu ». Ce n’est qu’au Quatorzième Siècle qu’il a commencé à être dépeint comme un dieu démoniaque, mi-homme, mi-animal, ressemblant à un bouc avec des cornes et des sabots. Avant l’avènement du christianisme, on lui donnait le nom de Satan ou de Lucifer. Chez les grecs, le côté charnel de la nature humaine était gouverné par le dieu Dionysos (ou encore Pan dans d’autres cultures). Il était dépeint comme un satyre par les Grecs. Pan symbolisait la fertilité et la fécondité. Ce sont les chrétiens qui décidèrent que les divinités Païennes devaient être des démons, et le fait de continuer à les utiliser et à les vénérer était faire acte de « magie noire ». Voilà comment le satanisme fut assimilé à de la magie obscure.

Les démons dans le satanisme

Il est vrai, cependant, que les satanistes utiliseront le pouvoir de la magie pour atteindre leurs buts. Mais contrairement aux adeptes de la magie noire qui font appel à des forces du mal tout en cherchant à s’en protéger (cercles de protection contre le choc en retour), le Sataniste réalise que c’est seulement en se mêlant lui-même à ces forces qu’il pourra pleinement utiliser les pouvoirs des ténèbres à son avantage.

Le Satanisme n’est pas une religion lumineuse ni une pratique obscure. C’est simplement la religion de la chair gouvernée par Satan. Les concepts de l’enfer et du Diable ont permis aux religions monothéistes de prospérer depuis leur apparition. Ce sont ces concepts qui permettent aux différents clergés de menacer leurs pratiquants d’un châtiment quelconque quand ils n’obéissent pas à leurs doctrines. Pour les satanistes, Satan représente l’opposition à toutes ces religions qui condamnent l’homme pour ses penchants naturels et le conduise à la frustration.

Le mot « démon », lui-même, vient du mot grec « daïmon » qui signifie « génie ». Les Grecs établissaient une distinction entre les bons et les mauvais génies. Mais le mot lui même n’est pas mal en soi. Les démons sont donc très proches de la notion de « djinns » de la magie arabe.

Voici une liste des noms de démons les plus usités dans les rituels Sataniques.

LES QUATRE PRINCES DE L’ENFER

SATAN – (Hébreux) l’adversaire, l’opposant, l’accusateur, Maître du feu, le sud.

LUCIFER – (Romain) porteur de lumière, porteur de la connaissance, l’air, l’étoile du matin, l’est. Lucifer passe pour être plus puissant encore que Satan. Il est le grand justicier de l’enfer. Quand on l’invoque, il apparaît sous la forme d’un bel enfant. Il joue des tours.

BELIAL – (Hébreux) sans maître, la terre, l’indépendance, le nord. Démon adulé dans la ville de Sodom, il fut enfermé avec ses légions dans une bouteille par le roi Salomon. Il est également le patron des Incubes (démon masculins d’une beauté incomparable et qui attirent les mortel et consument leurs âmes lors du péché de chair). Il règne sur le nord. Ce roi de l’Enfer, à l’aspect extérieur séduisant et au maintien gracieux, passe pour l’ « Esprit le plus dissolu, le plus crapuleux, le plus vicieux ». Il fut créé juste après Lucifer et poussa la plupart des anges à la révolte. Il procure dignités et faveurs, fait vivre les amis en bonne intelligence, donne d’habiles serviteurs et secoure ceux qui se soumettent à lui.

LEVIATHAN – (Hébreu) le serpent des profondeurs, l’eau, l’ouest. Il est le grand menteur responsable de nombre de possessions.

LES NOMS INFERNAUX et les DEMONS

Aau – (Egypte) Dans la mythologie égyptienne il s’agit du gardien de la 5e section du royaume des morts.

Abaddon – (d’origine hébraïque) Le destructeur ou « l’abîme ». Le nom grec correspondant est Apollyon (le destructeur). Abaddon est le chef des démons de la 7ème hiérarchie. Il proclame la dévastation et incite au meurtre et à la mutinerie.

Abalam – Prince démon de la folie. Il agit sur le psychisme de ses victimes.

Abigor – Prince démon supérieur, grand-duc dans la monarchie infernale (pas moins que ça). Il enseigne aux chefs militaires comment se faire obéir de leurs soldats ainsi que les arts de la guerre.

Abrahel – Succube qui prend les traits de la femme convoitée et qui peut d’ailleurs se faire féconder à sa place.

Abraxas – Démon majeur. Il apparaît sous la forme d’une chimère avec une tête de lion ou de coq entourée de rayons lumineux. Des serpents lui servent de pieds. C’est de lui que viendrait la formule magique abracadabra

Abshe-Am-Tuat – (Egypte) Démon égyptien qui a l’apparence d’un crocodile monstrueux. Il serait le gardien de la septième section du royaume des morts.

Ab-Ta – (Egypte) Gardien de la neuvième section du royaume des morts égyptiens.

Achlys – Déesse de l’obscurité et des ténèbres qui a précédé le chaos originel. Elle est la fille de Nyx, la déesse de la nuit.

Adramelech – Démon sumérien grand chancelier des Enfers, intendant de la garde-robe du roi des démons. président du haut-conseil des diables. Il est le 8e des 10 archidiables. Adramelech est une idole des Assyriens.

Aguares – Plutôt bon-enfant, ce démon distribue des dignités, enseigne toutes les langues et fait danser les esprits de la terre.

Ahpuck (ou Ah Puch, Hunhau) – Dieu-Démon maya de la mort. Il apparait avec un crâne décharné, ses côtes et ses vertèbres sont visibles, et il reste sur son corps quelques morceaux de chair en décomposition avancée.

Ahriman – Démon mazdéen. Prince des enfers et chef des démons chez les anciens Perses.

Alastor – Grand bourreau infernal. Il apparaît sous la forme d’un homme nu, très laid, portant deux petites cornes, des oreilles extrêmement longues et pointues et des dents de requin qu’il ne doit pas brosser tous les jours.

Amon – Dieu égyptien de la vie et de la reproduction. C’est le plus solide des princes des démons. Le nom d’Amon signifie « Caché » car nul ne peut le voir. Il est donc difficile de vous dire à quoi il ressemble.

Apollyon – Synonyme Grec pour Satan, le démon des voûtes.

Asmodée – Démon Hébreu de la sensualité et de la luxure. Surintendant des Enfers et des Maisons de jeu. Certains le définissent comme le serpent qui séduisit Eve mais aucun témoignage sérieux ne nous est parvenu à ce sujet.

Astaroth (ou Ishtar) – Déesse phénicienne de la lascivité, synonyme du Dieu Babylonien Ishtar.

Assur – Dieu sémite de la fertilité adoré par les Assyriens. La ville d’Assur en Assyrie porte son nom.

Azazel (ou Azaël)- (d’origine hébraïque) C’est lui qui appris aux hommes à travailler le fer pour fabriquer des armes. Azazel est le dixième des anges déchus. Il est devenu le gardien de l’armurerie infernale. Il est mentionné dans la bible.

Baalberith (ou El Berith) – S’écrit parfois en deux mots : Baal Berith. Il s’agissait d’un dieu cananéen qui fut considéré ultérieurement comme un démon. Le nom de la ville de Beyrouth pourrait provenir du nom de ce dieu. La bible y fait référence.

Bahamut (ou Béhémoth) – Dans la mythologie arabe, Bahamut est un poisson géant à l’apparence d’un dragon et surmonté d’un taureau. Personnage biblique.

Baël – Il gouverne la partie orientale. Il confère la ruse à ceux qui l’invoquent et leur donne le pouvoir d’invisibilité. Parfois synonyme de Belzébuth.

Balaam – Démon Hébreu de l’avarice et de la cupidité. Balaam est accusé d’avoir pervertir les Israélites. Il est mis à mort par ces derniers.

Baphomet – Adoré par les Templiers, symbolise aussi Satan pour certains. Il serait également le patron des alchimistes. Mentionné dans les manuscrits de la mer Morte, la traduction de l’hébreu prête parfois à confusion. En effet, son nom signifierait également « sagesse ».

Barbatos – Démon des sous-bois et des petites forêts. On l’invoque pour connaître l’avenir. Il a le pouvoir de parler aux animaux.

Bast – Déesse Egyptienne des plaisirs de la chair, représentée par le chat.

Belphégor – Démon des découvertes et des inventions. Il prend souvent l’apparence d’un corps de jeune femme et distribue des richesses. Ce démon est facile à reconnaitre car il a toujours la bouche ouverte.

Beelzebuth (ou Belzébuth) – (d’origine hébraïque) Seigneur des Mouches et de tout ce qui vole, pris le symbolisme du scarabée. Il est encore connu comme le Démon Goétique « Bael ».

Behemoth – Personnification hébraïque de Satan sous forme d’un éléphant. Il est le patron de la gourmandise et les plaisirs de la chair. Démon lourd et stupide, il est le grand sommelier des enfers.

Beherit – Nom syrien pour Satan. Ce nom a été repris par un groupe de black metal finlandais.

Bile (ou Cernunnos) – Dieu Celtique des enfers. Les celtes irlandais l’appelaient Dagda. C’est l’un des dieux les plus anciens du culte celte.

Chemosh (ou Kemoch) – Dieu Moabites, assimilé à Arès, le dieu grec de la guerre. Il deviendra un démon ultérieurement. Le culte de Chemoch est parsemé de sacrifices humains.

Cimeries (ou Kimaris) – Beau chevalier sur un cheval noir. Dieu régissant l’Afrique. On en parle pour la première fois dans le Manuel de Munich de Nécromancie. De son nom serait issu celui des Cimmériens, un peuple guerrier demeurant totalement dans l’obscurité.

Curson (ou Pursan) – Ce démon goétique connaît parfaitement le présent, le passé et l’avenir ; il découvre les choses enfouies, tel que les trésors.

Coyote – Démon Amérindien. Chassé de l’enfer pour se retrouver à errer entre le monde des morts et celui des vivants.

Dagon – Démon Philistin de la vengeance et de la mer. Lovecraft y fait souvent référence dans ses nouvelles en tant que Dieu Poisson.

Damballa – Dieu serpent vaudou. Il représente le bien et la fertilité.

Demogorgon – Nom grec du diable.

Diabolus – (d’origine grecque) Signifie « coule vers le bas ». Egalement appelé Diable ou Satan, il est l’empereur des enfers et le plus puissant des 4 princes des enfers.

Dracula – Nom roumain pour signifier le diable. Surnom donné au seigneur Vlad Tepes.

Emma-O – Souverain Japonais de l’enfer.

Euronymous (ou Eurynomos) – Prince grec de la mort. Il est décrit dans le Dictionnaire infernal de Collin de Plancy (1853) comme un démon supérieur. Il prend le contrôle de ses victimes et les fait sortir pendant la nuit pour les tuer. On les retrouve le lendemain avec les yeux verts. Euronymous fut le nom de scène adopté par Oystein Aarseth, le leader du groupe de Black Metal norvégien Mayhem. On le retrouva assassiné le 10 août 1993. Deux ans plus tôt, le chanteur du groupe, surnommé Dead, s’était suicidé en se faisant sauter la cervelle avec un fusil de chasse. Oystein Aarseth est considéré comme le créateur du genre « black metal ». Sa musique est entourée d’un intérêt très fort pour les forces obscures et le satanisme.

Eurynome – Voir Euronymous. Prince de la mort pour certains, a les dents grandes et longues, un corps effroyable tout rempli de plaies, et pour vêtements une peau de renard.

Eris – Déesse grecque du Chaos et de la discorde.

Erlik – Gardien des enfers chez les mongols

Ersulie – Esprits féminins retrouvées dans le Vaudou. Elles apportent la chance a ceux qui les invoquent.

Fenriz – 144° Fils de Loki, dépeint comme un loup sanguinaire.

Gorgo – Abréviation, de Demogorgon.

Gobi no houkou – Démon a cinq queues de la mythologie japonaise

Haborym – Synonyme Hébreu pour Satan.

Hécate – Déesse grecque de la sorcellerie.

Hel (Hela) – Déesse scandinave du monde des morts et de l’enfer, fille de Loki. Elle donna son nom au mot anglais hell, qui signifie l’enfer, et à la ville d’Helsinki.

Hadès – Dieu des enfers chez les Grecs

Iblis – Djinn déchu qui refusa de se prosterner devant Adam.

Ishtar – Déesse babylonienne de la fertilité.

Kali – (D’origine Hindou) Fille de Shiva, haute prêtresse du Thuggees.

Lilith – Démon femelle Hébraïque, première femme d’Adam. Elle fut condamnée par Dieu à voir ses enfants mourir, après qu’elle eût trahi Adam avec un démon. Elle est la patronne des succubes (démon féminin qui dévore l’âme des mortels lors du péché de chair).

Loki – Diable Teutonique. Un des Ases (le panthéon divin des dieux principaux), fils d’Odin suite à un pacte de sang. Les dieux nordiques habitent la cité d’Ásgard. Ils attendent le Ragnarök (apocalypse), où Loki se libèrera et mènera l’assaut des géants contre les dieux et les hommes.

Lucifuge (ou Lucifuge Rofocal) – Démon hébraïque.

Malphas – Président des enfers

Mammon – Dieu araméen de la richesse et du profit.

Mania – Déesse Etrusque de l’enfer.

Mantus – Dieu Etrusque de l’enfer.

Marduk – Dieu de la ville de Babylone.

Mastema – Synonyme Hébreu pour Satan.

Mephisto – Abréviation de Mephistopheles

Mephistopheles – (D’origine Grecque) Celui qui fuit la lumière. Démon dans Faust. Il calomnie et lutte contre les vertus. Il passe pour être le plus redoutable, après Satan. Meneur de l’Enfer.

Metztli – Déesse aztèque de la nuit.

Mictian – Dieu aztèque de la mort.

Midgard – L’un des nombreux fils de Loki. Décrit comme un serpent.

Milcom – Diable Ammonite.

Moloch – Démon phénicien et Canaanite.

Mormo – (D’origine Grecque) Roi des Goules, consort d’Hécate.

Naamah – Démon femelle hébraïque de la séduction.

Nergal – Dieu babylonien de l’Hadès.

Nihasa – Démon Amérindien.

Nija – Dieu polonais du monde souterrain.

O-Yama – Nom japonais pour Satan.

Pan – Dieu grec de la luxure.

Paymon – Commande à deux cents légions. Quand il apparaît aux exorcistes, c’est sous la forme d’un homme chevauchant un dromadaire, couronné d’un diadème étincelant de pierreries avec un visage de femme.

Pazuzu – Dans la mythologie mésopotamienne du Ier millénaire avant JC., Pazuzu est le roi des démons du vent, et le fils du dieu Hanbi. Il représente aussi le vent du sud-ouest, celui qui apporte les orages. Il est présent dans le film l’Exorcisme.

Phoenix – Marquis infernal, commandant vingt légions. Ce démon connait tout à propos des sciences et de la poésie.

Pluton (ou Hadès) – Dieu grec du monde souterrain.

Proserpine – Reine grecque du monde souterrain.

Pursan (ou Curson) – Ce démon connaît parfaitement le présent, le passé et l’avenir ; il découvre les choses enfouies, comme les trésors.

Pwcca – Nom gallois pour Satan.

Rimmon – Démon syrien adoré à Damas.

Rukkia – Prince du mal régnant sur l’enfer.

Sabazios – (D’origine phrygienne) Synonyme de Dionysos.

Saitan – Nom énochien équivalant à Satan.

Sammael – (d’origine hébraïque) « venin de Dieu ».

Samnu – Démon d’Asie Centrale.

Sedit – Démon Amérindien.

Sekhmet – Déesse Egyptienne de la vengeance.

Seth – Démon Egyptien.

Shaitan – Nom arabe pour Satan.

Shiva – (D’origine Hindou) Le destructeur. Shiva possède la connaissance universelle, suprême et absolue. Il est le Dieu créateur, le préservateur, le transformateur, le dissimulateur et le révélateur. Si on le qualifie de destructeur c’est pour mieux reconstruire. Shiva est une bonne divinité.

Supay – Dieu inca du monde souterrain.

T’an-mo – Contrepartie chinoise du diable.

Tchort – Nom russe pour Satan, « dieu noir ».

Tezcatlipoca – Dieu aztèque des enfers.

Thamuz (ou Tammuz) – Dieu sumérien de la Végétation. Il symbolise la mort et la renaissance de la Nature..

Thoth – Dieu Egyptien de la magie. Il possède un savoir illimité. Toutes les sciences sont en sa possession. On lui doit les XV tablettes de Thoth.

Tunrida – Tunrida est le nom d’un démon femelle scandinave qui vit et prie dans les plaines désolées de la toundra du grand nord.

Typhon – Personnification grecque de Satan. Il est également la représentation utilisée par la famille fondatrice de l’Egypte – celle de Noé – pour enseigner aux générations futures qui devait être leur plus grand ennemi, c’est-à-dire le fondateur et président du royaume du mal.

Utukku – Démon dans la mythologie mésopotamienne et akkadienne. Dans la mythologie sumérienne, un Utukku pouvait aussi bien être bon que mauvais. Le terme d’Utukku correspond en quelque sorte aux génies de la magie arabe.

Valefor – Duc infernal des voleurs. Il est issu des croyances de la goétie, science occulte de l’invocation d’entités démoniaques

Vassago – Prince des Enfers régnant sur 26 légions de démons. Le Lemegeton, qui est un traité de magie rituelle datant du XVII° siècle, le mentionne en 3e position de sa liste de démons.

Yaotzin – Dieu aztèque de l’enfer. Avec l’arrivée des religions judéo-chrétiennes, il est devenu l’un des serviteurs privilégiés de Satan. Son rôle est d’engager de nouvelles recrues. Il y réussit tellement bien qu’il lui arrive parfois de travailler pour le Paradis et pas uniquement pour l’Enfer.

Yen-lo-wang – Souverain Chinois de l’enfer.

Zapan – Selon les versions, l’Enfer serait dirigé, entre autres, par 4 ou 7 cardinaux, dont Zapan ferait partie. Le démonologue selon Jean Wierus affirme que les rois de l’enfer sont au nombre de 7. Les 7 rois de l’enfer sont Baël, Pursan, Byleth, Paymon, Bélial, Asmodée et Zapan.

Zillah – Elle est l’épouse de Lamech, qui est de la sixième génération après Caïn. Dans la séquence généalogique, les enfants de Zillah sont la septième génération d’humains nés naturellement. Dans le langage biblique dans lequel sept représente la totalité, la septième génération indique le début de l’humanité « pleinement lancée ». Zillah serait donc la véritable mère de l’humanité telle que nous la connaissons. Avant elle ce n’était que des brouillons. Les satanistes préfèrent adorer Zillah plutôt que Marie, mère de Jésus-Christ.

Banniere pub

Les rituels sataniques

Les satanistes ont parfois recours à des sacrifices humains. Le but recherché en exécutant un sacrifice rituel est de projeter l’énergie fournie par le sacrifice sur le plan astral afin d’intensifier les chances de réussite du rituel. Le sang représente la force de vie et une créature sur le point de mourir secrète une quantité importante d’adrénaline ainsi que d’autres énergies bio-chimiques ou psychiques. La force bioélectrique qui est libérée au moment de la mort est similaire à celle qui est dégagée lors des phénomènes d’intense émotion tels que l’orgasme, la frayeur ou la colère violente.

Les satanistes sont souvent considérés comme les adeptes les plus sombres des pratiques de magie noire car ils se permettent absolument tout dans le seul but d’assouvir leurs besoins personnels et d’y trouver du plaisir. On dénombre notamment beaucoup de rituels à connotation sadique ou sexuelle. Ces pratiques sont souvent considérées contre-nature.