Les vampires

Le vampirisme : réalité ou légende ?

Au risque d’ébranler quelques idées reçues, il faut savoir qu’un grand nombre de personnes se questionnent par rapport à l’existence des vampires.

Tout au long de cet article, nous allons nous immerger au cœur de ce passionnant mystère. Suite à cela, il appartiendra à tout un chacun d’en tirer ses propres conclusions, quelles qu’elles soient…

Qu’est ce qu’un vampire ?

vampire_TNmy4rD’une manière générale, les vampires sont des créatures à mi-chemin entre le mort et le vivant qui se nourrissent du sang des vivants à la faveur de la nuit. De nombreux films d’horreur pour ne citer que le plus célèbre, Dracula, font référence aux vampires.

Qu’en est-il au juste des vampires ? S’agit-il d’une réalité ou d’un mythe ? À ce jour, il n’existe pas le moindre fait corroborant leur existence, et ce sous leurs traits supposés, c’est-à-dire avec des yeux rouges et injectés de sang, façon croque-mitaine et Dieu sait quoi encore…

Cependant, il n’en demeure pas moins qu’une multitude de témoignages tendent à confirmer la possible existence de vampires à la fois diaboliques et meurtriers, car assoiffés de sang. Vidées de leur essence vitale, les victimes des vampires sont condamnées à l’agonie puis à une mort certaine. On retrouve relativement souvent de telles pratiques dans la magie noire africaine.

C’est en recourant à une vision bien plus globale qu’il est possible de prendre pleinement conscience de ce qu’est le vampirisme. Nul ne sait si ces créatures ont réellement existé, mais ce que l’on sait c’est qu’elles n’existent plus, ou tout du moins pas physiquement…
Par conséquent peut-on en déduire que les vampires n’existent pas ? Pourtant d’aucuns prétendent qu’ils sont légion et de surcroit sous différentes formes.

Les vampires de notre époque

Il convient de ne pas sous-estimer ceux que l’on appelle : « les vampires de notre époque« . En effet, les avancées de la technologie aidant, ces vampires se sont adaptés, ils ont évolué au même titre que leur modus operandi (mode opératoire).
Partons du principe que les vampires sont des créatures ayant besoin de sucer le sang de leurs victimes. Il convient de se demander à quelles fins ? Cela implique que leur survie est étroitement liée à la consommation de cette substance éthérée. En d’autres termes, il ne peut s’agir que d’une énergie vitale, celle qui anime le commun des mortels. À présent, supposons qu’à la place de planter leurs canines acérées au niveau de la carotide de leurs victimes, les vampires puissent se nourrir en procédant de différentes manières; comment opèreraient-ils ?

  •  À travers des rapports sexuels
  • Par le biais de l’argent
  • Via le voyage astral
  • Par induction au niveau du magnétisme

Outre ces créatures aussi sanguinaires que diaboliques, d’autres types de vampires peuvent cohabiter à l’instar des vampires inconscients.

Les vampires inconscients

Une telle forme de vampirisme est monnaie courante et sa propension à se fondre dans la masse la rend insoupçonnable, que ce soit au travail, dans la rue, voire à notre propre domicile…

Certaines personnes pompent l’énergie de leur entourage sans en avoir conscience. Une énergie magnétique néfaste émane des vampires inconscients.
Lorsqu’ils agissent de la sorte, ils se nourrissent de l’énergie positive d’autrui. Par voie de conséquence, les victimes éprouvent une grande fatigue, du stress (sans aucun motif valable) ou de la nervosité (sans raison légitime).

Il suffit de se remémorer cette femme qui lors d’un contact physique avec Jésus Christ ressentit une puissance phénoménale. Celle-ci n’était autre qu’un vampire inconscient, elle accumulait tellement d’énergies négatives qu’elle devait « polariser » en touchant Jésus.

Il en va de même en ce qui nous concerne. La présence d’un vampire inconscient nous prive de notre énergie, ce qui contribue directement à nous épuiser, nous stresser et nous rendre malchanceux !

Doit-on pour autant en déduire que les vampires existent vraiment ?

Alors certes, de nos jours tout porte à croire qu’ils n’existent pas tels que les mythes les plus divers et la cinématographie peuvent les dépeindre, néanmoins ils sont bien réels.

• Peut être considéré comme un vampire aussi bien un sorcier – c’est-à-dire une personne invoquant la magie – qu’un vampire inconscient, car tous deux puisent l’énergie positive de leurs victimes.

À notre époque et en apparence, un vampire ne diffère en rien de tout un chacun. Celui-ci n’est pas forcément repoussant et porteur de longs doigts crochus…
Il peut même s’agir d’une personne élégante, laquelle est susceptible de changer du tout au tout et d’un instant à l’autre. La facilité avec laquelle ils agissent à distance dans le but d’extraire l’énergie de leurs proies par un procédé d’induction (force nerveuse) est déconcertante. Un rapport sexuel leur permet de pomper toute l’énergie. En recourant à des techniques d’une étonnante simplicité, ces vampires altèrent le corps psychique.

Les vampires de notre époque sont également des sorciers passés maîtres dans le voyage astral pour parvenir à leurs fins. Aucun contact physique avec le sang de leur victime n’est nécessaire. Hélas, leur existence est bien réelle. Les vampires de notre époque se retrouvent même à travers la personne qui ignore qu’elle émet une puissante énergie négative.

Comment devient-on vampire ?

S’il est vrai que différentes techniques le permettent, il va sans dire qu’il n’est plus nécessaire de perdre la vie. L’accession au rang de vampire diabolique requiert une initiation à la pratique de la magie noire, laquelle comporte des méthodes pour apprendre à voyager dans l’astral jusqu’à sa victime.

D’aucuns s’emploient à développer leur magnétisme personnel dans le but d’acquérir une excellente maîtrise. Une telle approche est intéressante surtout lorsqu’on prend conscience que le magnétisme contribue à attirer la chance.

Les vampires inconscients véhiculent de mauvaises ondes parce qu’ils n’ont plus d’énergie positive voire parce qu’ils ne puisent pas suffisamment d’énergie vitale dans le cosmos. Par voie de conséquence et sans même en être conscients, ces derniers subtilisent celle des personnes qui les entourent.

À la lumière de vos nouvelles connaissances, êtes-vous sûr de ne pas être un vampire inconscient ?

Comment éliminer un vampire ?

Pour venir à bout d’un vampire, il est indispensable d’être sûr qu’il s’agit bel et bien d’un vampire. Inutile de se procurer un pieu, de l’eau bénite et/ou de brandir un crucifix

Sachant à quel point la tâche est ardue, il est préférable de s’en prémunir tout en faisant en sorte qu’il se retrouve dans l’incapacité d’approcher l’espace énergétique. En réponse à cette problématique, il est possible d’utiliser des protections contre les vampires. Les initiés appellent cette méthode : « l’empoisonnement du sang« . Tout vampire s’attaquant à une personne ayant volontairement « contaminé son sang » est voué à perdre la vie !

Une des solutions réside dans le fait d’être fort aussi bien physiquement que sur le plan du mental.

Face à un vampire, la faiblesse est une faille qui ne pardonne pas…

/! Mise en garde /!
Les invocations et les prières ne produisent aucun effet vis-à-vis des vampires inconscients, seuls les vampires diaboliques les redoutent. Une personne négative a tôt fait de se connecter à une victime, et ce même si elle prend la précaution de se protéger en récitant des prières. Le meilleur moyen de se préserver des atteintes des vampires est de travailler son magnétisme. Agir ainsi permet de gagner en puissance tout en faisant rayonner son énergie positive.

Les vampires existent, ils sont parmi nous et sous plusieurs formes. Chacun de nous est une victime en puissance, que ce soit d’un vampire diabolique ou inconscient appartenant à notre époque ! Il est préférable d’opter pour la protection plutôt que de chercher à les supprimer.